© 2010 - 2017 Tous droits réservés Michel-Lafontaine.com - Reproduction interdite

Michel Lafontaine B.Th.,M.A. vous souhaite la bienvenue !

Les jardins sont

une des formes de rêve,

comme les poèmes,

la musique et l'algèbre.


Hector Bianciotti

Dernière mise à jour | 9 janvier 2017

Rechercher un thème sur le  site


Un parc spirituel

aux nombreux

sentiers & jardins

à parcourir

Nouveau flux RSS
Share on Facebook

  Sentiers de la spiritualité chrétienne…  


Bienheureuse Edith Stein

(Sœur Thérèse-Bénédicte de la Croix)

(1891-1942)

 

philosophe, carmélite et martyre

 

 Depuis longtemps, la figure d'Edith Stein, juive de naissance, convertie au christianisme et devenue carmélite, me fascine et m'attire. J'ai eu le plaisir de lire son autobiographie, l'histoire de sa famille et d'elle-même, et sa recherche de l"Infini". Philosophe très érudite, ses écrits spirituels ne sont pas toujours faciles à aborder, mais sa "Science de la croix" s'avère une magnifique analyse de la doctrine de saint Jean de la Croix, source d'inspiration pour cette femme du 20e siècle. Je vous souhaite une agréable découverte !

Michel Lafontaine, B.Th., M.A.


 

  


















Des Écrits spirituels de la bienheureuse Thérèse-Bénédicte de la Croix

 

Lève les yeux, contemple la croix !

 

Ô Croix, unique espérance, salut ! Voilà l'invocation que la sainte Église nous fait dire pendant le temps qui est consacré à la contemplation des amères souffrances de notre Seigneur Jésus Christ. Le monde est en feu, le combat entre le Christ et l'Anti-christ a éclaté ouvertement. Si tu te décides pour le Christ, cela peut te coûter la vie.


Devant toi, le Sauveur pend sur la croix, parce qu'il s'est fait obéissant jusqu'à la mort sur la croix. Il est venu dans le monde, non pas pour faire sa volonté mais la volonté du Père. Si tu veux être l'épouse du Crucifié, tu dois, toi aussi, renoncer entièrement à ta propre volonté et n'avoir plus d'autre désir que d'accomplir la volonté de Dieu.

 

Ton Sauveur pend devant toi sur la croix, nu, dépouillé de tout, parce qu'il a choisi la pauvreté. Celui qui veut le suivre doit se désister de tous les biens terrestres.

 

Ton Sauveur pend devant toi, le cœur ouvert. Il a versé le sang de son cœur pour gagner ton cœur. Si tu veux le suivre dans la sainte chasteté, ton cœur doit être libre de tout désir terrestre : que Jésus le Crucifié soit l'unique objet de tes aspirations, de tes souhaits, de tes pensées.

 

Le monde est en feu. L'incendie peut prendre aussi à notre maison. Mais bien au-dessus de toutes les flammes se dresse la croix. Elles ne peuvent la consumer. La croix est le chemin qui de la terre mène au ciel. Celui qui l'embrasse avec foi, amour et espérance, elle l'élève et l'emporte au sein de la Trinité.

 

Le monde est en feu. Es-tu pressée de l'éteindre? Lève les yeux, contemple la croix. Du cœur ouvert jaillit le sang du Rédempteur, le sang qui éteint les flammes de l'enfer. Rends ton cœur libre par l'accomplissement fidèle de tes vœux : alors le flot de l'amour divin se répandra en ton cœur jusqu'à le faire déborder et le rendre fécond jusqu'aux confins de la terre.

 

Sur tous les fronts, en tout lieu de détresse et de lamentation, tu peux tenir par la force de la croix. Partout te porte son amour compatissant, l'amour jailli du cœur de Dieu, partout l'amour répand son sang précieux, il soulage, il guérit et il sauve.

 

Les yeux du Crucifié sont abaissés sur toi, pour t'interroger, pour t'éprouver. Veux-tu de nouveau, veux-tu tout de bon renouer l'alliance avec le Crucifié?


Que lui répondras-tu? Seigneur, où irions-nous?

Toi seul as les paroles de la vie éternelle.

               Ave Crux, Spes unica.

 


Accueil   Commentaires    Haut de page   Sentiers spirituels    Christianisme

 


 




 



Brève biographie


Edith Stein est née en 1891 à Breslau (Wroclaw) dans une famille juive. Au cours de son adolescence, elle perd ses appuis religieux et côtoie un moment l'athéisme. De brillantes études universitaires font d'elle une philosophe remarquée de ses professeurs et de ses collègues. La lecture de la vie de sainte Thérèse d’Avila par elle-même apporte la 'vérité' à son cœur et à son esprit. À partir de son baptême en 1922, sa vie spirituelle s'approfondit et féconde ses activités d'enseignante et d'éducatrice. À 42 ans. elle entre au Carmel de Cologne sous le nom de Thérèse-Bénédicte de la Croix. Le 2 août 1942, elle est arrêtée alors qu'elle était en oraison à la chapelle. Prenant sa sœur Rosa par la main, elle lui dit : «  Viens, nous partons pour notre peuple ». Le 9 août, à Auschwitz-Birkenau (Oswiecim). Thérèse-Bénédicte achève d'entrer dans l'épaisseur de la « Science de la Croix ».