© 2010 - 2017 Tous droits réservés Michel-Lafontaine.com - Reproduction interdite

Michel Lafontaine B.Th.,M.A. vous souhaite la bienvenue !

Les jardins sont

une des formes de rêve,

comme les poèmes,

la musique et l'algèbre.


Hector Bianciotti

Dernière mise à jour | 9 janvier 2017

Rechercher un thème sur le  site


Un parc spirituel

aux nombreux

sentiers & jardins

à parcourir

Nouveau flux RSS
Share on Facebook

© 2010 - 2017 Tous droits réservés Michel-Lafontaine.com - Reproduction interdite

  Sentiers de la spiritualité chrétienne…  


Sentier du Christ Jésus ou christianisme


Rien de plus normal que de vous présenter ce premier sentier... celui de la spiritualité chrétienne. Mes parents m'ont transmis la foi chrétienne, et elle a été une grande source d'inspiration dans ma vie d'homme. Au point que j'ai répondu à l'appel sacerdotal... comme pasteur je suis en mesure, humblement, d'accompagner d'autres chrétiens sur le chemin de la croissance spirituelle en fidèle disciple du Christ. Notre monde sécularisé actuel a "échappé" plusieurs éléments de sa tradition chrétienne. Des trésors qui enrichissent la spiritualité chrétienne depuis plus de 2000 ans sont enfouis et ignorés. Je souhaite que les quelques sentiers ouverts sur le christianisme aident les internautes à redécouvrir l'étonnant dynamisme de cette spiritualité ancrée dans une Parole vivante et toujours actuelle ! Vous trouverez quelques sentiers parmi les centaines et les centaines de spiritualités du christianisme. J'ai choisi quelques figures de chez plus ou moins connues, mais cela n'enlève rien aux "fondateurs" spirituels de la Nouvelle-France: François de Laval, Jean de Brébeuf, Marie de l'Incarnation et bien d'autres. D'autres sentiers explorent les grands courants spirituels chrétiens: sentiers carmélitains, bénédictin, cistercien, franciscain, etc. Joyeuse exploration !

Michel Lafontaine, B.Th. M.A.


ORIGINES DU CHRISTIANISME

- Fondé il y a environ 2000 ans par Jésus, né dans une famille juive à l'époque de Hérode le Grand. Il vécut à Nazareth, dans le nord de la Palestine, avant d'entreprendre son ministère.

- Son message, sa mort et sa résurrection forment le cœur du christianisme.

- Le christianisme s'est répandu dans le monde grâce au ministère des Apôtres, notamment saint Paul.

 

ASPECTS DU DIVIN

- Les chrétiens croient en un seul Dieu.

- Dieu est le créateur de l'univers. Parmi ses attributs, on trouve la justice, la compassion et la puissance.

- Pour plusieurs groupes de chrétiens, le Dieu unique est vénéré en trois Personnes — le Père, le Fils et le Saint-Esprit— (Trinité).

- Pour certains chrétiens, on croit qu'il y a deux natures en Jésus Christ: son humanité et sa divinité.

- Plusieurs chrétiens considèrent Marie, la mère de Jésus, comme la Mère de Dieu, Jésus étant à la fois vrai homme et vrai Dieu.

D'où le nom «Notre Dame», du latin domina, nom féminin de Seigneur.

 

 TEXTES SACRÉS

- La Bible, formée de deux parties: l'Ancien Testament (textes écrits du judaisme avant Jésus) et le Nouveau Testament comprenant les récits de la vie et du message de Jésus (évangiles), d'autres des premières heures de l'Église (Actes des Apôtres), ainsi que des lettres adressées surtout par publiquement aux nouvelles communautés de convertis.

- Le texte le plus fréquemment récité par tous les chrétiens est la prière du «Notre Père» enseignée par Jésus à ses disciples.

 



LIEUX SACRÉS

- La Terre sainte (particulièrement Jérusalem); le Vatican, tombeau de saint Pierre (le 1er pape); les sanctuaires abritant les reliques des saints ou dédiés à Notre Dame; et les cimetières.

- Le mot «église», dérivant du grec kuriakos (maison du Seigneur) ou ekklesia (assemblée) désigne aussi bien l’ensemble des croyants que le lieu de la présence divine.

- Les lieux de rassemblement des chrétiens dédiés à la prière, à l'écoute d'un prêche ou à la célébration liturgique sont autant de «maisons de Dieu».

 

 














© 2009 Michel Lafontaine - Jérusalem, ville sainte en Israël

 

Accueil   Commentaires    Haut de page   Sentiers spirituels    Christianisme


RITES ET FÊTES

- Pour tous les chrétiens, le dimanche (Jour du Seigneur) est un jour sacré.

- Les chrétiens catholiques et orthodoxes suivent un calendrier rituel très détaillé, tandis que les chrétiens évangéliques célèbrent uniquement les deux grandes fêtes religieuses, Noël et Pâques.

- Pour les chrétiens, les rites de passages sont célébrés par des sacrements, signes de la grâce de Dieu: le baptême, la confirmation, l’eucharistie et la communion, le mariage, l’ordre, le pardon et le sacrement des malades (N.B. le nombre de sacrements varie selon les dénominations chrétiennes).


 








 























Christ Pantocrator, mosaïque de la Basilique Saint-Apollinaire-le-Neuf à Ravenne, Italie

 

 

PARTICULARITÉS

- Tous les chrétiens s’accordent à reconnaître que l’Église est universelle mais ils ne la voient pas tous de la même façon.

Au cours de l'histoire, le christianisme s'est développé en différents groupes:

-          le catholicisme (romain et orthodoxe);

-          le protestantisme (le luthéranisme, l’anglicanisme, le calvinisme, les anabaptistes, les méthodistes et les presbytériens);

-          les groupes évangélistes, charismatiques, baptistes, etc.

-          les mouvements religieux (les témoins de Jéhovah, les quakers, les amishes).

- Le signe de la croix est le symbole d'identification des chrétiens.


-Les chrétiens prient sous différentes formes en commun ou individuellement : dans la liturgie, en silence, en chantant ou en lisant la parole de Dieu, par la récitation du chapelet, etc. Le pèlerinage est aussi une manière d'exprimer sa foi.


- Les chrétiens, particulièrement les catholiques, utilisent souvent pour la prière une icône ou une image de Jésus, de Marie ou d’un saint.


- La prière mariale s'exprime par la récitation du chapelet, qui permet aussi, à la manière d'un mantra, de méditer sur la Parole de Dieu. 

 

- Les chrétiens entretiennent un culte populaire pour les anges, créatures spirituelles présentes dans la Bible. Le mot «ange» signifie «envoyé, messager».

On les invoque souvent pour la protection.


 


 









 

POUR ALLER PLUS LOIN...

Malherbe, Michel,  Les religions de l’humanité,  Paris : Criterion 3ième édition (2004). 

 

 

Sites internet:

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christianisme

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Christianisme

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9sus-Christ

 

http://www.universalis.fr/encyclopedie/christianisme/


 

Accueil   Commentaires    Haut de page   Sentiers spirituels    Christianisme 


Le contenu de cette page a été rédigé en collaboration par Michel Lafontaine, B.Th.,M.A. & Marlene Bonneau, D.Th.

© 2010 Tous droits réservés.


Statue gigantesque du Christ Rédempteur

à Rio de Janeiro, Brésil 


 


LA MORT CHEZ LES CHRÉTIENS

- La croyance en une vie éternelle après la mort est au cœur du christianisme, suite à la mort et la résurrection de Jésus.

- Pour les chrétiens, le corps est considéré comme le Temple de l'Esprit, ce qui les amène à le traiter avec respect après le décès. Habituellement, les défunts sont exposés au salon funéraire avant l'inhumation ou l'incinération.

- Il arrive avant ou au moment du décès que la famille demande de vivre un moment de prière (rituel d'adieu).

 PRINCIPES ÉTHIQUES

- Les Dix Commandements divins et l’enseignement de Jésus constituent le fondement éthique chrétien.


- La réévaluation par Jésus du commandement d’amour de l'Ancien Testament est au cœur de l’éthique chrétienne :

«Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ta vie et de tout son esprit, et tu aimeras ton prochain comme toi-même


- Les Béatitudes (Matthieu, chapitre 5) inspirent aux chrétiens des vertus à exercer :

l’humilité, la simplicité d’esprit, la justice, la pureté du cœur, la miséricorde, la paix, le courage dans le témoignage de sa foi chrétienne.